article_vote-4

L’éternel retour du droit de vote des étrangers

Article publié dans le Huffington Post, le 26 avril 2012.

Comme il était malheureusement prévisible, la campagne de l’entre-deux tours, soumise à la pression du résultat historique de Marine Le Pen et de ses 6,4 millions d’électeurs, est en train de se résumer à un affrontement entre un François Hollande candidat de la raison économique et sociale, et un Nicolas Sarkozy candidat de la passion identitaire et culturaliste.

Le fait que ce dernier soit aux abois et qu’il ose donc tout pour séduire les électeurs lepénistes rend évidemment la situation encore plus délétère. D’ailleurs, la bonne presse de gauche n’a pas manqué de se jeter tête la première dans le piège de ce faux débat en sonnant immédiatement le glas des heures-les-plus-sombres-de-notre-Histoire contre tout ce qui bouge : Marine Le Pen et Nicolas Sarkozy bien sûr, classiquement, mais aussi contre leurs électeurs, ces millions de racistes et de fascistes qui s’ignorent. Et même, last but not least, contre tous ceux qui, à gauche, se posent sérieusement la question de la manière d’empêcher qu’en 2017 Marine Le Pen ne finisse à 25% au premier tour. Arnaud Montebourg ou Ségolène Royal ont d’ores et déjà fait les frais d’un tel procès en manquement au culte de la Vraie Croix… Gauche (pardon).

Lire la suite