Marine Le Pen ouvre un nouveau front

In English

Le temps de la « peste blonde », suivant le titre du magazine Causeur de ce mois-ci, est-il venu ? On sent poindre l’inquiétude, aussi bien dans les commentaires médiatiques que politiques. Et même si beaucoup de commentateurs s’empressent de déclarer que finalement Marine Le Pen n’est que la fille de son père, et que donc rien ne change fondamentalement au Front national, son élection à la présidence du parti inquiète déjà plus qu’elle ne rassure. Il faut dire aussi que les récentes enquêtes d’opinion sur la prochaine présidentielle donnent des sueurs froides dans les rédactions et les sièges des partis : on y parle beaucoup semble-t-il de 21 avril à l’envers ou à l’endroit, c’est selon. D’autant que si l’on porte le regard à la fois au-delà de cette actualité politique immédiate et au-delà des frontières nationales, les signes d’une radicalisation de l’opinion publique et des électeurs européens sur la question de l’islam sont nombreux : résultats électoraux en hausse des partis ouvertement anti-islamistes voire anti-musulmans dans la plupart des pays européens, succès considérable du livre de Thilo Sarrazin en Allemagne, enquêtes d’opinion concordantes (sondage IFOP-Le Monde sur la France et l’Allemagne, enquête Voxmeter-CIR au Danemark), etc.

Lire la suite de cet article sur TELOS

Et pour une discussion de mon article, voir le post d’Arthur Goldhammer sur son blog ‘French Politics’.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s