Catégorie : Parti socialiste

PS : le syndrome Maginot

La nouvelle déclaration de principes du Parti socialiste, telle qu’élaborée par la direction du parti (elle doit être soumise aux militants qui pourront, normalement, l’amender…), évoque d’emblée, par son esprit, la fameuse « Ligne Maginot » dressée aux frontières de l’Est du pays par l’armée française pour faire face à une éventuelle invasion allemande dans…

Lire la suite de PS : le syndrome Maginot

PS, la victoire de Ségolène Royal entre efficience électorale et refondation partisane

La large victoire de Ségolène Royal, par plus de 60% des voix, lors de la primaire organisée au sein du PS peut être lue comme le signe d’une mobilisation d’un parti profondément traumatisé par le 21 avril 2002 qui avait vu son candidat, Lionel Jospin, éliminé au premier tour de l’élection présidentielle. Les socialistes et,…

Lire la suite de PS, la victoire de Ségolène Royal entre efficience électorale et refondation partisane

Un PS indéchiffrable

Le Parti socialiste est devenu illisible, même pour un oeil exercé. Chacun y va de sa grande théorie ou de sa petite idée pour expliquer la situation actuelle : ambitions personnelles, nouvelle querelle des Anciens et des Modernes, fin d’un cycle historique… Pourtant, on ne peut que constater combien le PS, ses idées, son action,…

Lire la suite de Un PS indéchiffrable

Les socialistes français face à la « troisième voie »

Les socialistes français considèrent la troisième voie au mieux comme une manière spécifiquement britannique de renouveler la social-démocratie, au pire (et le plus souvent) comme une simple variante du néolibéralisme – en fait du « libéralisme économique », car en France lorsque l’on prononce le mot libéralisme, on comprend immédiatement libéralisme économique, et on ne…

Lire la suite de Les socialistes français face à la « troisième voie »

La gauche française entre social et « sociétal »

Depuis quelques mois, la dynamique sociale-démocrate, et plus largement celle de la gauche, en Europe, connaît une baisse de régime. Après les succès – résultats électoraux et économiques positifs, bonne image dans l’opinion publique – accumulés par les majorités arrivées au pouvoir dans les dernières années (1994 aux Pays-Bas, 1996 en Italie, 1997 au Royaume-Uni…

Lire la suite de La gauche française entre social et « sociétal »