La troisième voie, une nouvelle épine sur la rose sociale-démocrate ? (Texte de 2002)

Ce texte qui date de 2002 devait servir d’introduction à ma traduction de deux ouvrages de Anthony Giddens et Tony Blair, La Troisième voie, aux Editions du Seuil, parue en 2002. Il n’a jamais été publié en raison du veto ultime de l’éditeur – qui l’avait pourtant commandé et accepté afin de présenter à un public français…

Lire la suite de La troisième voie, une nouvelle épine sur la rose sociale-démocrate ? (Texte de 2002)

Mise au point sur… le dossier du Point intitulé « La gauche Zemmour »

Dans le dernier numéro du Point (n°2198 du 30 octobre 2014), je suis cité, avec quelques autres (Emmanuel Todd, Jean-Claude Michéa, Frédéric Lordon…), comme un « intellectuel de gauche » constituant la « gauche Zemmour ». Que la presse magazine juge bon de faire ce genre de dossiers, c’est son droit et cela peut même être intéressant. Que le…

Lire la suite de Mise au point sur… le dossier du Point intitulé « La gauche Zemmour »

Réponse à Philippe Corcuff dans Les Inrocks

Le sociologue Philippe Corcuff a décidé de me ranger, dans son dernier opuscule ‘Les années 30 reviennent et la gauche est dans le brouillard’ (Editions Textuel), parmi les diffuseurs des idées lepénistes ou néoconservatrices (sic) à gauche, aux côtés notamment de Jean-Claude Michéa, Emmanuel Todd ou encore Frédéric Lordon. Interrogé sur trois pleines pages, comme il se…

Lire la suite de Réponse à Philippe Corcuff dans Les Inrocks

A gauche, le « sociétal » ne remplacera jamais le social

La formation du nouveau gouvernement Valls témoigne, de la part de l’exécutif, d’une double détermination. D’une part, en faisant coïncider le casting avec le «cap» décidé il y a quelques mois, comme c’est le cas tout particulièrement avec la nomination d’Emmanuel Macron au ministère de l’Économie et de l’Industrie. De l’autre, avec la décision, hautement symbolique,…

Lire la suite de A gauche, le « sociétal » ne remplacera jamais le social

Valls 2 : les conséquences politiques d’un remaniement

A travers le nouveau gouvernement Valls, François Hollande semble trancher définitivement pour une ligne qu’on pourrait qualifier de libertaire sur le plan sociétal et de libéral sur le plan économique Ce tournant  peut-il alimenter le discours du FN sur le thème de l’UMPS    ? Le choix d’un cap économique clairement orienté vers une « politique de…

Lire la suite de Valls 2 : les conséquences politiques d’un remaniement

PS : les risques de la division

Comment observez-vous le débat qui agite les socialistes ? Est-ce l’opposition de deux gauches ? Il y a toujours eu au PS deux projets différents : un, en rupture avec l’économie de marché, et un autre, réformiste, d’adaptation. Ce clivage était déjà visible entre Rocard et Mitterrand. Mais jusque-là, le parti a toujours été le…

Lire la suite de PS : les risques de la division

François Hollande, sauvé et piégé par les institutions de la Vème République

Si l’on met de côté l’arme constitutionnelle de la dissolution, trois solutions se présentaient au président de la République après l’offensive d’Arnaud Montebourg et de Benoît Hamon. La première consistait à continuer de prétendre, comme si de rien n’était, que tout le gouvernement est d’accord et, malgré telle ou telle déclaration, suit le « cap…

Lire la suite de François Hollande, sauvé et piégé par les institutions de la Vème République

Extrême-gauche, islamisme et antisémitisme

Entretien sur le site Figaro Vox, publié le 24 juillet. FigaroVox: Le Nouveau parti anticapitaliste est très impliqué dans le soutien à la cause palestinienne et s’est distingué par son soutien à une candidate voiléeaux élections. Peut-on parler d’«islamo-gauchisme»? Laurent BOUVET: Je n’emploierai pas cette expression. A la fois parce qu’elle relève davantage de la désignation politique, ici péjorative d’ailleurs,…

Lire la suite de Extrême-gauche, islamisme et antisémitisme

« Notre amie, c’est la finance » : amateurisme, désinvolture ou cynisme ?

Article publié sur le site du Figaro Vox le 7 juillet 2014. « Notre amie c’est la finance, la bonne finance». Cette déclaration de Michel Sapin, ministre-clef du gouvernement et proche entre les proches de François Hollande, aux Rencontres économiques d’Aix-en-Provence le 6 juillet, est étrange, pour dire le moins. Le ministre a visiblement tenté un trait d’humour…

Lire la suite de « Notre amie, c’est la finance » : amateurisme, désinvolture ou cynisme ?